Bücco - Guide ortho
Chirurgie orthognatique

Chirurgie orthognatique

Qu’est-ce que la chirurgie orthognatique?

Elle permet de remettre les mâchoires en bonne position lorsqu’il existe un décalage entre celles-ci et d’aligner la mâchoire du haut (maxillaire supérieure) et la mâchoire du bas (mandibule) quand l’orthodontie seule n’est pas suffisante. Le traitement orthodontique combiné à la chirurgie permettra d’obtenir des résultats supérieurs au traitement orthodontique conventionnel afin de maximiser l’esthétique et la fonction.

Pourquoi réalise-t-on une chirurgie orthognatique?

Le manque d’équilibre entre les deux mâchoires peut entraîner des difficultés à mastiquer, des maux de tête, des problèmes d’élocution ou de respiration (apnée du sommeil, des douleurs aux dents, à l’articulation de la mâchoire (claquements, craquements, blocages chroniques)) ou aux muscles de la mastication ainsi que des défauts esthétiques en cas d’anomalie importante de la position des mâchoires.

Quelles sont les étapes de la chirurgie?

  1. L’examen clinique et le diagnostic

    Le chirurgien maxillo-facial fera un examen clinique se basant sur l’évolution du trouble de l’occlusion dentaire, l’état de la dentition, la phonation, la déglutition et la respiration, ainsi qu’à l’aide de radiographies de face, de profil, d’une radiographie panoramique ou d’une tomographie en 3D. Des moulages permettent de mieux analyser les rapports des dents entre elles et de simuler des mouvements chirurgicaux. Ainsi, un diagnostic est établi, le chirurgien déterminera si un traitement est nécessaire et l’adaptera au cas particulier de chacun. L’ampleur et la complexité du décalage à traiter déterminent la longueur du traitement et le type de chirurgie proposée dans le plan de traitement.

  2. Le traitement orthodontique pré-opératoire (modification de la position des dents)

    Avant l’opération, un traitement orthodontique est souvent souhaité afin de préparer les arcades dentaires du patient en vue de la chirurgie. En général, il va durer 9 à 18 mois. Il aura pour but de modifier la  position des dents afin de permettre un geste chirurgical idéal. Le suivi de la modification du positionnement des dents est évalué de façon régulière.

  3. La chirurgie

    La chirurgie s’effectue en milieu hospitalier et se déroule sous anesthésie générale. Une hospitalisation de 24 à 48 heures peut s’avérer nécessaire suite à la chirurgie. Une période de convalescence de 1-2 semaines est à prévoir pour la majorité des patients.

    L’intervention chirurgicale, appelée ostéotomie, a pour but de déplacer les os des mâchoires. L’architecture osseuse faciale est ainsi modifiée et permettra de faire coïncider les dents. Les différents segments osseux sont ensuite fixés les uns aux autres grâce à des implants, de type plaques et vis. Ces plaques ne sont pas visibles mais parfois palpables. Elles peuvent être laissées en place à vie et elles sont seulement retirées lorsque causent un préjudice (infection). Les incisions sont réalisées à l’intérieur de la bouche de façon à ne pas laisser de cicatrices externes visibles. L’intervention peut durer de une à quatre heures, en fonction du nombre et de la complexité des mouvements à réaliser au niveau des mâchoires.

  4. Le temps post-chirurgical (hospitalisation, traitement orthodontique post-opératoire, suivi)

    Afin de faciliter la guérison et la consolidation, l’alimentation sera d’abord liquide durant les premiers jours suivant l’intervention, puis mixée et enfin molle. Après une période de 1-2 semaines, il est possible de reprendre une activité scolaire ou professionnelle normale.

    Des suivis post-opératoires seront effectués jusqu’à la fin du traitement d’orthodontie. Les rendez-vous seront plus fréquents immédiatement après la chirurgie et s’espacent par la suite selon l’évolution et l’amélioration des symptômes. Environ 4-6 semaines après la chirurgie votre orthodontiste pourra poursuivre le traitement d’orthodontie. Afin d’effectuer la phase de finition et de finaliser le traitement.

Complications relatives à la chirurgie orthognatique

  • Douleur
  • Nausées, vomissements
  • Enflure
  • Troubles de la sensibilité
  • Infection
  • Saignements sinusite
  • Déplacement de la nouvelle position des mâchoires
  • Limitation de l’ouverture de la bouche

Il est important de noter que le résultat du positionnement dentaire est visible instantanément après l’intervention, mais le résultat esthétique et morphologique du visage n’est quant à lui, évaluable qu’au bout de 2 mois après dissipation complète  de l’enflure.